Partager une passion

Articles marqués “champ

Vive les vacances.

 

Dernièrement, je me suis fait poser une question qui revient souvent. Comment prendre de bonnes photos de famille en vacances.

Je me permets pour illustrer le tout, d’utiliser deux photos que mon fils a prises de moi en République Dominicaine, il y a dix ans de cela. Il faut d’abord se poser la question : est-ce que je veux voir Denis qui dort sur la plage (1) ou la plage avec Denis qui dort dessus (2).

Il y a une différence significative qui se reflète dans les photos prises. Dans le premier énoncé, l’accent est sur le geste. Mon attention quand je regarde la photo doit être portée sur le dormeur. On va donc faire un cadrage qui éliminera toutes les distractions autours.

Je veux concentrer sur le dormeur, moi. Par contre je veux garder l’environnement mais sans y mettre l’emphase. Le tout y est mais de façon flou. Dans la deuxième affirmation, on recherche à montrer les détails de l’environnement incluant notre dormeur, encore moi. Tous les détails doivent être clairs.

Dans les deux exemples, je choisirai sur mon appareil l ‘option de priorité d’ouverture. À partir du choix que je ferai, l’appareil décidera qu’elle vitesse utiliser afin de maintenir un bon équilibre sur la lumière qui se rendra au capteur.

J’ai déjà expliquai dans un blog précédent l’effet de l’ouverture sur la profondeur de champ. Si j’utilise une grande ouverture (f 5.6 dans l’ exemple 1), la seule partie qui sera claire sera celle où j’aurai visé. Pour que l’ensemble de ce que je regarde soit claire, j’utiliserai une petite ouverture (f11 dans l’autre exemple) et encore une fois, la vitesse d’obturation s’ajustera en conséquence de la lumière ambiante.

Les deux photos raconte des histoires différentes par contre le sujet demeure le même, moi qui dort. Il s’agit pour vous de prendre le temps de simplement comprendre quel message vous tentez de partager avec votre photo et d’ajuster en conséquence.

Bonnes photos.

Publicités

Photos paysages

Libby 370_1_2hdr

J’aime beaucoup faire de la photo de paysages. L’an passé, c’était la région de Coaticook que j’ai exploré. Cette année, nous avons emménagé dans la région d’Eastman. J’explore donc la région ouest du Lac Memphrémagog.

Ce j’aime faire, c’est de sauter dans ma voiture et à l’aide de mon GPS, suivre les chemins moins fréquentés. Je réussis ainsi à trouver des points de vue assez exceptionnels. Je découvre également des sentiers qui m’emmènent souvent dans des endroits des plus pittoresques. C’était le cas pour le ‘sentier du Pont Couvert’ dans la région de Potton.

Malgré que traine avec moi tout mon arsenal, dernièrement je limite un peu ce que je trimbale en forêt. C’est derniers temps je me sers surtout de ma lentille Canon EFS18-200. La versatilité que me donne cet objectif est assez incroyable. Le 18mm me donne la vue d’ensemble nécessaire pour un grand angle et jusqu’au 200mm qui me permet de m’approcher lors des situations plus difficiles.

De plus, cette lentille prendra de la macro à .45mètres (1.5 pieds) ce qui donne des rapprochés très intéressants. Je travaille presque toujours avec mon trépied ceci me donne une stabilité supplémentaire pour assurer la qualité de mes photos. J’ajoute à cela mon déclencheur à distance et voilà le tour est joué.

Cette année j’ai un incitatif supplémentaire pour mes explorations. La MRC de Memphrémagog a un concours qu’elle appelle ‘Typiquement Memphrémagog’ et qui est ouvert à tous. Il s’agit de mettre en valeur des paysages culturels de la région. Un paysage sur lequel l’humain a laissé une trace qui témoigne de son passage. J’ai pris déjà plein de bonnes photos……

Le concours est ouvert jusqu’au 15 août alors si vous êtes dans la région, n’oubliez pas de prendre des photos qui respectent le thème. Le public aura jusqu’au 29 août pour voter et je ne manquerai pas de vous laisser savoir quand j’aurai affiché mes photos.

En attendant, profitez du beau temps pour explorer vos régions respectives et surtout,

Bonnes Photos.

 

Pont couvert à Potton

f6,7  18mm  iso200   1/125sec

 

D’autres photos à http://www.dbriyul.com

 


S’il y a de la gêne, il n’y aura pas de créativité………

_MG_0384_5_6_tonemapped

Je venais de terminer de couper mon gazon et arranger mes plates-bandes et je regardais mes fleurs et j’ai vu une opportunité de photos. Cela fait des années que je prends des centaines de photos des fleurs de mon jardin. À chaque fois par contre il y a quelque chose de différent.

Ce matin-là, c’est la position des fleurs qui est le déclencheur. Je sors tout l’équipement et me voilà installé pour une autre session. Couché dans le gazon, tordu en deux pour avoir un meilleur angle de prise, ma femme me regarde, hoche la tête et me dit que les voisins vont penser que je suis tombé sur la tête encore. Savez-vous quoi? Je m’en fous complètement et souvent c’est la raison pourquoi certaines de mes photos sont si bonnes.

La caméra nous permet de voir des choses qu’en temps normal on ne verrait pas. Si en plus, on se place de façon inusitée, on va obtenir des perspectives de créativité hors pair. Imaginez un peu que vous êtes le bébé qui ne sait pas encore comment marcher. Maintenant couchez vous à plat ventre dans votre salon et regardez autour de vous. Ce n’est plus le même salon.

Combien de fois vous voyez les gens autour de vous qui prennent leur appareil photo, le porte à leur œil et prennent le cliché. Voilà, c’est un cliché comme tant d’autres. Du même endroit, prenez une photo avec l’appareil au bout de vos bras ou à la hauteur de vos genoux ou grimpez sur un banc. Du même endroit, trois perspectives. Là on fait de la photo.

C’est du digital. Si ce n’est pas bon, j’efface. Je ne montre pas mes erreurs, j’apprends de ceux-ci et ensuite « trash ». Vous serez surpris des résultats et si ça marche vous avez souvent le facteur « wow » sinon, les voisins eux seront convaincus que vous êtes tombé sur la tête.

Bonnes photos.

_MG_0330_MG_0369


S’il y a de la gêne, il n’y aura pas de créativité………

_MG_0384_5_6_tonemapped

Je venais de terminer de couper mon gazon et arranger mes plates-bandes et je regardais mes fleurs et j’ai vu une opportunité de photos. Cela fait des années que je prends des centaines de photos des fleurs de mon jardin. À chaque fois par contre il y a quelque chose de différent.

Ce matin-là, c’est la position des fleurs qui est le déclencheur. Je sors tout l’équipement et me voilà installé pour une autre session. Couché dans le gazon, tordu en deux pour avoir un meilleur angle de prise, ma femme me regarde, hoche la tête et me dit que les voisins vont penser que je suis tombé sur la tête encore. Savez-vous quoi? Je m’en fous complètement et souvent c’est la raison pourquoi certaines de mes photos sont si bonnes.

La caméra nous permet de voir des choses qu’en temps normal on ne verrait pas. Si en plus, on se place de façon inusitée, on va obtenir des perspectives de créativité hors pair. Imaginez un peu que vous êtes le bébé qui ne sait pas encore comment marcher. Maintenant couchez vous à plat ventre dans votre salon et regardez autour de vous. Ce n’est plus le même salon.

Combien de fois vous voyez les gens autour de vous qui prennent leur appareil photo, le porte à leur œil et prennent le cliché. Voilà, c’est un cliché comme tant d’autres. Du même endroit, prenez une photo avec l’appareil au bout de vos bras ou à la hauteur de vos genoux ou grimpez sur un banc. Du même endroit, trois perspectives. Là on fait de la photo.

C’est du digital. Si ce n’est pas bon, j’efface. Je ne montre pas mes erreurs, j’apprends de ceux-ci et ensuite « trash ». Vous serez surpris des résultats et si ça marche vous avez souvent le facteur « wow » sinon, les voisins eux seront convaincus que vous êtes tombé sur la tête.

Bonnes photos.

_MG_0330_MG_0369


Photos macros

ImageCet après-midi j’ai eu le privilege, après avoir fait un peu de jardinage, de prendre quelques photos de fleurs qui pousent dans mes plate-bandes. WOW. Je me suis amusé en utilisant un outil que ma chère épouse m’a donné l’été passé pour ma fête qui s’appelle le Kenko Tube. Ces extensions vous permettent de vous rapprocher de votre sujet et de faire de la photo macro sans avoir à investir dans ces super lentilles. L’exemple que je joins est la photo originale sans aucune retouche.

Moi je capote. Il va de soi que le focus doit se faire manuellement et que les ajustements en ouverture et vitesse doivent être pensés mais le résultat confirme la pensée. J’ai d’abord utilisé la position « AV » pour l’ouverture afin de determiner la profondeur de champ adequate. Trois quatre photos suffisent. Ensuite je change à « TV » pour trouver une vitesse adequate tout en tenant compte du facteur vent.

Les résultats m’ont permis de combiner des options que j’ai introduis dans mon appareil en utilisant la position « M ». Le résultat est ce que vous avez devant vous……Et j’en suis très fier. Une autre suggestion de cadeau  » le Kenko Tubes Extensions ». Pour ceux qui désirent faire du macro….

Bonnes photos.


Encore sur la composition

Image

Il va sans dire que la composition est la base d’une bonne photo. Il arrive parfois qu’on soit incapable d’éliminer certains aspects lors de la prise de la photo. On requiert donc les services de notre outil de retouche pour faire du « cropping » ou d’éliminer des objets ou personnes de la photo.

Le but d’une bonne composition est d’éliminer le plus possible les retouches à faire. Avant de cliquer, assurez-vous qu’il n’y a pas un poteau de clôture qui sort de la tête de votre conjoint…Souvent juste un pas à gauche ou à droite peut faire toute la différence.

Un autre exemple d’erreur, imaginez-vous à Paris avec votre famille. Vous prenez donc cette jolie famille devant la Tour Eiffel et vous choisissez d’inclure toute la tour avec votre petit groupe. Il y a de bonnes chances que le résultat sera votre groupe en miniature devant une tour qui semble loin. Approchez-vous et cadrez le groupe de façon à ce qu’une petite partie seulement de la tour soit visible et sert de fond. On la connaît tous la Tour. Vous voulez seulement laisser savoir que vous y étiez. Si vous insistez pour la prendre en photo, composez pour ne montrer que la tour.

Ce genre de planification vous permettra de prendre des photos qui seront plus agréables à regarder et qui auront une histoire plus personnelle que seulement celle d’un autre groupe de touriste devant la Tour.

J’utilise beaucoup de lentilles avec un zoom. Ceci me donne l’opportunité de m’approcher de mes sujets lorsque je ne peux le faire physiquement. Le danger est que plus on est loin plus les chances sont que ma photo  soit brouillée. Assurez-vous d’utiliser une vitesse plus rapide à ce moment pour être certain d’éliminer toutes motions dans la photo.

Bonnes photos.


En passant

Tout est dans la composition:

IMG_3457

Vous vous êtes procuré un nouvel appareil photo numérique. Vos photos sont « belles » mais n’ont pas le « punch » auquel vous vous attendiez. Surtout ne vous découragez pas.  Excusez-moi l’expression, mais il faut vraiment voir le « big picture ».

Votre appareil a des fonctions qui permettent de faire des ajustements qui donneront à vos photos une petite touche spéciale. Je promets dans les blogs qui suivront de vous faire des suggestions et de vous aider à comprendre certains aspects de votre appareil. Même en mode automatique, vous devriez avoir la sensation que votre photo se détache de l’ordinaire.

Si ce n’est pas le cas, trop souvent le problème se situe au niveau de la composition. J’en ai déjà parlé dans d’autres diffusions et je ne peux que réitérer que même si vous avez la meilleure caméra au monde, si la composition n’est pas bonne, votre photo sera toujours « bin ordinaire ».

Mais comment parier à cette lacune? L’expérience. Je fais de la photo depuis plus de quarante ans comme amateur et semi-professionnel. J’en ai pris des photos et il faut en prendre beaucoup. Mais on doit également les regarder. Trop de fois on a tendance, surtout dans cette aire digitale, de regarder la photo, de se dire qu’elle n’est pas bonne et de faire « delete ». Mais avant de l’effacer, prenez quelques secondes de plus et posez-vous la question : Pourquoi je n’aime pas cette photo et que je m’en débarrasse?

On apprend par nos erreurs et c’est cette expérience photographique qui améliorera notre qualité de photos. Lors de mon voyage au UK, j’ai pris plus de 7500 photos (merci le numérique). À mon retour, dans mon premier trie, le tiers des photos étaient déjà à la poubelle pour des erreurs techniques évidentes (hors champ, éclairage, sans bon sens,etc).  Mon compte final est d’environ 2500 mais j’ai pris le temps de regarder et de me demander si la photo que je regardais avait une plus-value à mon expérience de voyage et si elle valait la peine d’être partagée.

Suis d’accord avec vous. Le processus demande beaucoup de temps, mais c’est ce même processus qui vous permettras d’améliorer vos connaissances en photographie et qui vous incitera à explorer d’avantage les options qui vous sont offertes par votre appareil photo. La photo que je vous présente au début a été prise avec la Canon Shure Shot de mon épouse. Un bon appareil beau bon pas cher qui se dissimule bien dans une poche. Elle a été achetée plusieurs fois par le biais des agences avec qui je fais affaire. Pensez composition et après on travaillera sur la présentation. En attendant,

Bonnes photos.

Denis


Fonction « delete »

Un des avantages du digital, c’est la possibilité de voir immédiatement les résultats de notre photo et le pouvoir de s’ajuster. La rétro-action nous permets de voir si les contrôles ont été placés au bon endroit, si notre cadrage est bon et si l’image est hors champ. Un petit truc, allez dans le menu pour regarder la photo que vous venez de prendre. Il existe une option zoom qui vous permets d’agrandir une section de la photo. Vous pourrez ainsi vous assurer d’avoir capté  une image claire et être moins déçu lorsque vous serez de retour à la maison. Le petit écran à l’arrière est pratique et en faisant cette vérification, on diminue la déception….et si c’est pas bon, « delete » et on recommence.