Partager une passion

Articles marqués “effets

Jouer avec le feu.

 

Visions d’un foyer lors des temps froid.

1- Dance du feu                                   2- Flamme d’Amour

3- La Prière                                           4- Le Phénix

Publicités

Comprendre le triangle d’exposition d’une photo : une métaphore.

IMG_6902fb

Il existe trois éléments dans la prise de photo qui agissent directement sur le résultat. Ils sont en liens l’un avec l’autre et déterminent les facteurs qui influencent ce résultat. Ces éléments sont:

ISO qui est la mesure utilisée pour déterminer la sensibilité à la lumière du capteur de votre appareil. Ceux-ci commencent à 100 et sont doublés à chaque incrément (200-400-800-etc).

Ouverture qui est la mesure de l’iris utilisée par la lentille connue par la codification f suivi d’un chiffre. Plus le chiffre est petit, plus l’ouverture de l’iris est grande.

Vitesse qui détermine le temps que l’obturateur demeurera ouvert pour la prise de photo. Elle se mesure le plus souvent en fractions de seconde (1/2000-1/500 etc.) et exceptionnellement en secondes pleines.

C’est à l’intersection de ces trois éléments qu’est mesurée l’exposition par le capteur. L’important est de comprendre qu’en modifiant l’un ou l’autre de ces éléments, il y a une influence sur les autres éléments afin de conserver la balance dans le résultat photographique.

Ainsi à partir d’une photo prise, si je change l’ouverture de celle-ci j’aurai à modifier un des autres éléments pour obtenir le même résultat. Mais le tout s’explique via la métaphore suivante :

Imaginez une fenêtre avec des persiennes qui s’ouvrent et qui se ferment. C’est votre appareil.

La fenêtre c’est l’ouverture. Plus la fenêtre est grande, plus elle laisse passer  la lumière et plus la pièce est éclairée.

Les persiennes représentent la vitesse. Plus vous les laisser ouvertes, plus la lumière entre dans la pièce.

Imaginez maintenant que vous êtes au milieu de cette pièce  que vous portez des lunettes fumées. Vos yeux sont désensibilisés à l’intensité de la lumière. C’est un peu comme si vous aviez un iso très bas.

Plusieurs façons existent maintenant pour donner l’impression qu’il y a plus de lumière dans la pièce. On peut garder les persiennes ouvertes plus longtemps (réduire la vitesse), avoir une fenêtre plus grande (augmenter l’ouverture) ou enlever les lunettes (augmenter la valeur iso).

ISO qui est la mesure utilisée pour déterminer la sensibilité à la lumière du capteur de votre appareil. Ceux-ci commencent à 100 et sont doublés à chaque incrément (200-400-800-etc).

Ouverture qui est la mesure de l’iris utilisée par la lentille connue par la codification f suivi d’un chiffre. Plus le chiffre est petit, plus l’ouverture de l’iris est grande.

Vitesse qui détermine le temps que l’obturateur demeurera ouvert pour la prise de photo. Elle se mesure le plus souvent en fractions de seconde (1/2000-1/500 etc.) et exceptionnellement en secondes pleines.

C’est à l’intersection de ces trois éléments qu’est mesurée l’exposition par le capteur. L’important est de comprendre qu’en modifiant l’un ou l’autre de ces éléments, il y a une influence sur les autres éléments afin de conserver la balance dans le résultat photographique.

Ainsi à partir d’une photo prise, si je change l’ouverture de celle-ci j’aurai à modifier un des autres éléments pour obtenir le même résultat. Mais le tout s’explique via la métaphore suivante :

Imaginez une fenêtre avec des persiennes qui s’ouvrent et qui se ferment. C’est votre appareil.

La fenêtre c’est l’ouverture. Plus la fenêtre est grande, plus elle laisse passer  la lumière et plus la pièce est éclairée.

Les persiennes représentent la vitesse. Plus vous les laisser ouvertes, plus la lumière entre dans la pièce.

Imaginez maintenant que vous êtes au milieu de cette pièce  que vous portez des lunettes fumées. Vos yeux sont désensibilisés à l’intensité de la lumière. C’est un peu comme si vous aviez un iso très bas.

Plusieurs façons existent maintenant pour donner l’impression qu’il y a plus de lumière dans la pièce. On peut garder les persiennes ouvertes plus longtemps (réduire la vitesse), avoir une fenêtre plus grande (augmenter l’ouverture) ou enlever les lunettes (augmenter la valeur ISO).


Fond d’écran pour juin 2015

Jeux QC 001tif copy

Cette photo fût prise lors des Jeux du Québec 2014 tenus à Longeueuil. Elle incorpore plusieurs éléments qui sont discutés sur ce blog. De plus, elle reflète comment on peut utiliser nos talents à bon essain en faisant du bénévolat.

Plusieurs facteurs ont permis à la réalisatioon de cette photo. Le premier étant l’élément fond de champ. Il fallait pour moi, que les joueurs et la balle soient dans le même champ de mise au point. L’autre facteur étant la vitesse afin de figer dans le temps,toutes les actions prises incluant la balle. La synchronisation ajoute à l’ambiance et ce sans négliger la lumière introduite au capteur.

Le tout semble compliqué mais une fois qu’on maîtrise ces éléments, les résultats sont des plus plaisants. Je vous invite donc à continuer à lire mon blog et de ne pas vous gêner si vous avez des questions. Si vous aimez, SVP faire suivre sur la page du blog pour vous tenir à jour sur mes suivis.

Surtout n’oubliez pas, bonnes photos.

f/4, 1/1600sec, 180mm, iso 160


toujours prévoir.

Tremblant 162

Voilà quelque temps, on s’est permis des vacances à Tremblant. C’est toujours une occasion pour moi d’aller faire de la photo tout en explorant de nouvelles régions. Pour ce congé, notre fille avait eu la brillante idée de nous offrir à mon épouse et moi, un cadeau de Noël très original, soit une aventure en traîneau à chiens.

Vous pouvez vous facilement imaginer les occasions photos dont j’ai profité. L’une d’elles d’ailleurs a fait l’objet de mon fond d’écran de mars que j’avais publié sur ma page Facebook et que j’avais oublié de faire sur mon blogue. Toutes mes excuses à ceux qui me suivent.

La température pendant cette belle semaine de congé, s’est maintenue aux alentours de – 20 Celsius. Bien habillé, il n’y a pas de problèmes. C’est l’équipement dont il faut s’inquiéter. Le truc est de bien protéger la caméra et les lentilles.

Pour ce faire, il existe des enveloppes qui sont comme des sacs de plastique qui se glissent au-dessus de nos appareils pour les protéger du vent, de la neige, du sable, de la pluie etc. Peu couteux et très pratique. Mais lors de températures si froides, ce sont les batteries qui peuvent nous causer les plus grands soucis. Mon conseil, ayant toujours des piles supplémentaires sur vous, au chaud. Froides, la durée de vie est réduite.

Dans mes photos de Tremblant, je me suis permis des photos de nuit du village. J’ai pensé à mon trépied et quelle lentille je voulais pour minimiser mon transport d’équipement et oublié mes piles supplémentaires. Je peux vous dire que mon expérience photos a été grandement réduite. Le facteur vent était à moins 40c. Les différents mécanismes de l’appareil ont gelés. Moi qui aime prendre mes photos en rafales de trois,  oublier ça.

Pour voir d’autres résultats, je vous invite sur mon site www.dbriyul.com et surtout n’oubliez pas,

Bonnes Photos.


« Le bracketting »

ImageLa plus part des caméras numériques vous offrent aujourd’hui l’option « bracket ». Cette option vous permet en somme de prendre trois photos du même sujet avec des réglages différent. Le résultat est que vous aurez une photo dont l’exposition sera normale et deux autres dont une sera surexposée et l’autre sous-exposée. On peut décider d’y aller à un, deux ou même trois crans de différence avec l’exposition normale.

 

Il y a plusieurs types de « bracketting » possible. Les plus courantes sont celles avec une ouverture (f stop) fixe qui influencera la vitesse de la prise de photo et l’autre est l’inverse où la vitesse reste constante et c’est l’ouverture qui variera. Pour ce faire vous aurez à aller dans les ajustements manuels de votre appareil.

 

Une fois les photos prises, vous pourrez alors déterminer laquelle vous plait le plus mais ça n’arrête pas là. Avec un logiciel de retouches, vous pouvez combiner les trois photos pour créer des effets spectaculaires et chercher des définitions dans vos photos que vous ne pourriez avoir autrement. Faites en l’essai.

 

Bonnes photos.