Partager une passion

Articles marqués “cours

Besoin de vos suggestions.

 

Suite au succès des formations précédentes «  Initiation à la photographie » en collaboration avec le Club Social du Casino de Montréal, j’ai l’intention d’offrir quelques nouvelles dates pour ces formations.

Ce que j’aimerais savoir de vous amis  et collègues, si une telle formation vous intéresse et quel est le meilleur moment pour vous soit en semaine ou en fin de semaine. Simplement me glisser un mot dans les commentaires.

Ce sont de petits groupes qui permettent de bons échanges. Venez puiser dans mon bagage de connaissances. Cette formation est également disponible en privée. Faites-moi signe via mon courrier denisbrienphoto@outlook.com pour plus d’informations si vous préférez cette option.

Denis

Advertisements

Déjà plus de 100 « J’aime ».

Pré-retraite1

Au nom de toute mon équipe je tiens à vous dire un GROS MERCI pour l’acceuil que vous avez fait à ma nouvelle page facebook  » Denis Brien – Photographe « .

Cette page servira donc de lien pour tous mes projets, blogs, conseils et échanges en matière de photographie.

Je vous invite donc à partager cette page et encore une fois, merci pour la marque de confiance et l’intérêt que vous démontrez à ma passion.

Denis.


Initiation à la photo//Nouvelles dates

030-IMG_7474

Suite au succès des dernières formations et à la demande générale, deux nouvelles dates s’ouvrent pour vous chers collègues du Casino.

Toujours en lien avec le Club Social du Casino de Montréal, vous pourrez vous inscrire à l’une ou l’autre de ces dates soit le 19 ou 20 juin, de 13hr à 16hr à la salle Formation de la Galerie Sud.

Étant donné nos horaires parfois loufoques, il m’a été demandé d’offrir des formations en semaine. Voici donc pour vous l’opportunité de parfaire vos connaissances juste avant les vacances de l’été tant attendu.

Passez simplement au comptoir du Club Social pour vous inscrire. Pour de plus amples renseignements, cliquez le lien au bas ou écrivez-moi à denisbrienphoto@outlook.com.

Si c’est dates ne conviennent pas mais vous aimeriez suivre la formation, laissez-moi savoir et on trouvera le moyen de vous accommoder.

Au plaisir de vous voir et de partager ma passion avec vous.

Denis Brien

Initiation à la photo numérique


Cours d’initiation Club Social

003-IMG_7438

Suite aux nombreuses demandes, j’ai décidé, via le Club Social du Casino de Montréal, de mettre à profit mes talents de formateur et d’offrir un cours d’initiation à la photographie numérique.

Le but est de vous expliquer les principes de base de la photographie, de bien comprendre les réglages de votre appareil et comment utiliser les fonctions de votre appareil.

À la fin de la formation, vous devriez être en mesure de pouvoir prendre des photos qui sauront épater votre entourage.

Faites vites car les places sont limitées. Cliquez le lien suivant pour plus de détails.

 

Initiation à la photo numérique

 


Verrerie

 

Pour mon épouse Johanne c’était simple: « Peux-tu me prendre quelques photos de la verrerie de ma mère pour qu’on puisse la mettre en vente sur Kijiji. « Bin oui chérie, pas problème ». De là découle cette occasion en or d’exploiter mes talents.

Va sans dire que les photos pour la mise en vente diffère de celles que vous regardez. Ce ne sont pas les occasions qui manquent, il s’agit de savoir comment en profiter. Si jamais vous avez besoin d’aide ou cherchez à comprendre le comment d’une photo, je suis disponible pour des formations individuelles ou en groupe.

Bonnes photos,


Comprendre le triangle d’exposition d’une photo : une métaphore.

IMG_6902fb

Il existe trois éléments dans la prise de photo qui agissent directement sur le résultat. Ils sont en liens l’un avec l’autre et déterminent les facteurs qui influencent ce résultat. Ces éléments sont:

ISO qui est la mesure utilisée pour déterminer la sensibilité à la lumière du capteur de votre appareil. Ceux-ci commencent à 100 et sont doublés à chaque incrément (200-400-800-etc).

Ouverture qui est la mesure de l’iris utilisée par la lentille connue par la codification f suivi d’un chiffre. Plus le chiffre est petit, plus l’ouverture de l’iris est grande.

Vitesse qui détermine le temps que l’obturateur demeurera ouvert pour la prise de photo. Elle se mesure le plus souvent en fractions de seconde (1/2000-1/500 etc.) et exceptionnellement en secondes pleines.

C’est à l’intersection de ces trois éléments qu’est mesurée l’exposition par le capteur. L’important est de comprendre qu’en modifiant l’un ou l’autre de ces éléments, il y a une influence sur les autres éléments afin de conserver la balance dans le résultat photographique.

Ainsi à partir d’une photo prise, si je change l’ouverture de celle-ci j’aurai à modifier un des autres éléments pour obtenir le même résultat. Mais le tout s’explique via la métaphore suivante :

Imaginez une fenêtre avec des persiennes qui s’ouvrent et qui se ferment. C’est votre appareil.

La fenêtre c’est l’ouverture. Plus la fenêtre est grande, plus elle laisse passer  la lumière et plus la pièce est éclairée.

Les persiennes représentent la vitesse. Plus vous les laisser ouvertes, plus la lumière entre dans la pièce.

Imaginez maintenant que vous êtes au milieu de cette pièce  que vous portez des lunettes fumées. Vos yeux sont désensibilisés à l’intensité de la lumière. C’est un peu comme si vous aviez un iso très bas.

Plusieurs façons existent maintenant pour donner l’impression qu’il y a plus de lumière dans la pièce. On peut garder les persiennes ouvertes plus longtemps (réduire la vitesse), avoir une fenêtre plus grande (augmenter l’ouverture) ou enlever les lunettes (augmenter la valeur iso).

ISO qui est la mesure utilisée pour déterminer la sensibilité à la lumière du capteur de votre appareil. Ceux-ci commencent à 100 et sont doublés à chaque incrément (200-400-800-etc).

Ouverture qui est la mesure de l’iris utilisée par la lentille connue par la codification f suivi d’un chiffre. Plus le chiffre est petit, plus l’ouverture de l’iris est grande.

Vitesse qui détermine le temps que l’obturateur demeurera ouvert pour la prise de photo. Elle se mesure le plus souvent en fractions de seconde (1/2000-1/500 etc.) et exceptionnellement en secondes pleines.

C’est à l’intersection de ces trois éléments qu’est mesurée l’exposition par le capteur. L’important est de comprendre qu’en modifiant l’un ou l’autre de ces éléments, il y a une influence sur les autres éléments afin de conserver la balance dans le résultat photographique.

Ainsi à partir d’une photo prise, si je change l’ouverture de celle-ci j’aurai à modifier un des autres éléments pour obtenir le même résultat. Mais le tout s’explique via la métaphore suivante :

Imaginez une fenêtre avec des persiennes qui s’ouvrent et qui se ferment. C’est votre appareil.

La fenêtre c’est l’ouverture. Plus la fenêtre est grande, plus elle laisse passer  la lumière et plus la pièce est éclairée.

Les persiennes représentent la vitesse. Plus vous les laisser ouvertes, plus la lumière entre dans la pièce.

Imaginez maintenant que vous êtes au milieu de cette pièce  que vous portez des lunettes fumées. Vos yeux sont désensibilisés à l’intensité de la lumière. C’est un peu comme si vous aviez un iso très bas.

Plusieurs façons existent maintenant pour donner l’impression qu’il y a plus de lumière dans la pièce. On peut garder les persiennes ouvertes plus longtemps (réduire la vitesse), avoir une fenêtre plus grande (augmenter l’ouverture) ou enlever les lunettes (augmenter la valeur ISO).


Il y a longtemps……….

Divers des années 700vv013

J’essaie de me rappeler quand cette photo fût prise. Ce que je me rappelle, c’est la photo que j’avais soumis à mon cours de photo au Cegep Dawson où le thème était « Self portrait ».

Ce sont définitivement les années ’70. Le papier peint à grosses fleurs mais surtout ma coupe de cheveux. Dire que j’avais un « afro » quand c’était populaire sauf que je faisais une partition dans mes cheveux. L’appareil est la Minolta de mon père que j’empruntais car j’étais loin d’avoir les moyens de m’acheter mon propre appareil.

Ce qui m’a emmené à faire ce retour nostalgique, ce sont mes discussions des derniers temps sur les cours de photos. On me demande souvent des conseils et s’il serait possible de prendre des cours avec moi.

J’ai toujours voulu le faire et finalement j’ai mis sur pied un programme que je mettrai disponible à tous sous peu. Sur la photo, j’avais environ 18 ans. Je n’aimerais rien de mieux que d’aider un jeune qui cherche à développer ses talents artistiques photographiques.

Les conseils que je donne, j’appelle cela mon programme de mentorat. Je l’offre à tous via mon adresse dbriyul@hotmail.com. Suivez le blog et bientôt vous aurez des détails sur la formation que je vais offrir. En attendant, je reste disponible à répondre à vos questions, et surtout n’oubliez pas

Bonnes photos.

Denis


Photo et bénévolat

Jeux étudiants 867C’est bien beau faire de la photo mais doit-on seulement partager avec famille et amis. Évidemment l’idéal est de laisser le monde entier voir nos chefs-d’œuvres. Une passion ça se partage et voici une façon originale de la partager.
Dernièrement, j’ai reçu mon accréditation comme photographe bénévole pour les Jeux du Québec. Une belle occasion pour mettre mes talents de photographe sportif à l’épreuve. Mais ce qui est surtout plaisant, c’est l’opportunité qu’on me donne de me parfaire via le biais de formations et d’échanges avec d’autres passionnés.
En effet, samedi dernier, nous avons eu l’opportunité de rencontrer Bernard Breault, photographe pour LaPresse, qui a partagé ses connaissances et expériences photographiques surtout avec celles via divers Jeux Olympiques auxquels il a participé. De précieuses informations pour une réussite photographique.
Il existe dans nos régions, plusieurs occasions de partager son art. Plusieurs évènements se passent qui n’attendent que vous leurs offriez vos services. J’ai fait des conférences de presse, des activités sportives et culturelles, des séances de photos individuelles où le plaisir fût de voir les réactions suite à la remise des photos.
J’en profite maintenant pour vous inviter à participer comme bénévole aux Jeux du Québec qui se tiendront à Longueuil du 1er au 9 août 2014. Cliquez le lien suivant http://longueuil2014.jeuxduquebec.com/
qui vous amènera à la page des Jeux et voyez la liste des différents postes à combler comme bénévoles et si on se croise, je vous promets une photo.


Nouvelle présentation pour mon site web.

Suite à vos commentaires et suggestions, je me suis permis de raffiner mon site web http://www.dbriyul.com. Je vous invite donc à aller le visionner. Vous trouverez qu’il est plus facile d’y naviguer. Il me reste encore des ajustements à faire et je vous tiendrez au courant. Merci de votre appui et je vous souhaite

Bonnes Photos………………_MG_0369


«Coaching» photo

IMG_6141bwr water

Vous regardez une photo dans un magazine et vous vous dites wow, c’est vraiment une bonne photo. Vous regardez la vôtre et vous dites ouin, pas pire…..Pourtant à bien y penser, les deux « photographes » ont simplement cliqué leurs appareils pour obtenir leurs photos. Alors pourquoi tant de différences?

Il n’y a pas de réponse simple à cette question. Mis à part les logiciels de retouches, il est évident que les habiletés de l’un et l’autre sont très différents. Mais comment faire pour arriver à des résultats plus que satisfaisants.

En premier lieu, il est important de bien comprendre les éléments de base de la photographie : lumière, profondeur de champs, vitesse pour ne donner que quelques exemples. En deuxième, il  faut de bien comprendre comment utiliser votre appareil. Les petits dessins sur la roulette qui se trouve sur le dessus de votre caméra ne sont pas là pour le décorer.

Vient ensuite les habiletés de photographe. Il s’agit de s’exercer à « voir » comme un photographe. La composition, les angles, d’où vient la lumière, le sujet etc. On veut bien prendre des photos mais il faut quand même avoir une idée de ce qu’en sera le résultat. Et si ce résultat n’est pas satisfaisant, il est nécessaire de comprendre quoi faire pour le corriger.

Finalement, comme dans toute bonne chose, rien ne bat la pratique. Prenez en des photos, essayez et expérimentez avec différentes options. Regardez vos tests et essayez de comprendre ce qui marche et ce qui ne marche pas dans chacune d’elles. C’est la beauté du digital. Quand j’ai fini, je «delete» tout ce qui n’est pas satisfaisant.

Mais rien ne vaut plus que l’expérience de pouvoir apprendre avec un «coach». C’est pourquoi j’ai décidé d’unir mes quarante ans de passion pour cet art avec mon expertise de formateur et de mentor pour offrir des séances privées d’apprentissages adaptés à vos besoins. Que ce soit pour apprendre les principes fondamentaux de la photographie ou parce que vous avez décidé que vous en aviez assez de toujours prendre vos photos en mode «automatique», j’ai la solution pour vous.

Je ne fais pas carrière en photographie. Je suis un passionné qui veut partager son expertise. Les frais sont raisonnables et associés à vos besoins. Si le tout vous intéresse ou si vous désirez d’autres renseignements, je vous invite à m’écrire à dbriyul@hotmail.com . Vous serez agréablement surpris de voir ce qu’un peu de «coaching» peut faire pour changer votre appréciation de cette forme d’art.

Je profite aussi de l’occasion pour vous souhaiter de Joyeuses Fêtes,

Et surtout, bonnes photos…….